Photo Club Cormeillais

Le club photo ouvert à tous !

Nouveauté Nikon D780

Non, le reflex n’est pas (complètement) abandonné par les marques.
Nikon présente son nouveau boitier reflex plein format qui prend la suite du D750.
A noter que le capteur (plein format 24×36) est identique à celui équipant le nouveau boitier Nikon Z6 (hybride).
C’est un capteur Sony dit rétroéclairé (BSI : Back Side Illuminated) ce qui améliore grandement la qualité de la captation en basse lumière.
Nikon cherche à garder un lien avec le marché qui bascule vers l’hybridation en améliorant la qualité de la visée par l’écran arrière (fonction Live View).
Vous pouvez lire l’essai complet réalisé par phototrend.

Précédent

Les défis – Partage

Suivant

Louer son matériel

  1. Mathieu

    C’est un peu le futur du reflex. Récupérer ce qui est intéressant dans l’hybride (autofocus sur l’oeil) pour l’intégrer dans les reflex en mode live view, ce qui est logique car les capteurs sont les mêmes.
    On retrouve cette idée sur le Canon 90D et surtout sur le Canon 1Dx M3 qui intègre en plus un nouvel autofocus en visée directe qui permet le suivi d’un visage. A voir ce qu’il y aura sur le futur Nikon D6…
    Ca devrait d’ailleurs descendre dans les appareils photos plus bas de gamme.

    • Philippe Maeder

      Oui Mathieu mais ceci a un coût car on emplie 2 mondes dans le même boitier.
      C’est juste un manque de logique économique comme en automobile.
      Faut juste attendre un peu pour voir ce que pensent les clients de boitiers reflex hybridés plus gros, plus lourds et plus chers que leur homologue hybride.
      A titre perso, j’ai une petite idée sur la réponse …
      De plus, chez Nikon, les formulations optiques des Z explosent les compteurs des tests (24-70 Z non S face au 24-70 2,8 reflex, etc …).
      Juste pour se finir, le Z6 a un BSI STABILIZZZEEEEEE !!!!
      J’aimerais pas être Directeur de Gamme Reflex actuellement.

      • Mathieu

        Je crois qu’on ne sera jamais d’accord 🙂

        Les reflex sont toujours moins chers que les hybrides parce qu’il n’y a pas ce petit viseur électronique qui augmente les prix. Bon, il y a peut-être un petit Panasonic qui arrive proche du prix des reflex bas de gamme, mais ça ne fait pas beaucoup et avec un capteur plus petit.
        Donc si tu veux débuter pas cher : C’est le reflex qui est l’idéal.

        Les viseurs électroniques n’ont pas le même rendu que la visée optique. ils seront toujours plus limité de ce coté, ce qui est un désavantage. Mais ils sont capable d’afficher l’exposition en tant réel, ce qui est un avantage.
        A savoir, qu’actuellement les meilleurs viseurs électroniques ont une résolution de TV Full HD (et non, ce n’est pas encore de la 4k).

        Les pro-hybrides nous font toujours le coup du “Capteur Stabilisé, c’est trop bien mieux”. Mais la plupart des optiques ont un système de stabilisation. Et sur les rares que j’ai qui ne sont pas stabilisées, ça ne me gène pas le moins du monde. Bref, la stabilisation n’a pas autant d’intérêt que ça, sauf sur les gros zooms… En tout cas, je m’en passe très bien (par exemple avec le 70-200 que j’ai utilisé lors des jam).

        Non, on n’empile pas les deux mondes sur un même appareil photo. Un reflex n’a pas de viseur electronique. C’est seulement que les capteurs sont les mêmes.

        Reflex plus lourd 🙂 Je parie que mon petit EOS 200D est plus léger que ton Fuji. Il faut penser à comparer la même taille de capteur. On ne compare pas le poids d’un APSC face à un FULL FRAME. Les derniers Sony ne sont pas si léger.

        Et pour la formulation optique, Canon, Nikon, Pentax, Sigma, Tamron ont des excellents objectifs pour reflex, donc ça va très bien de ce coté. Petit bémol pour Sony qui a une baïonnette un peu trop petite sur ses hybrides qui lui pose justement pb sur ces formules optiques (et oui, ils ont créé cette baïonnette pour les apsc).

        Dernières nouveautés reflex : 90D, 1DxM3, D780, D6, ça vit encore bien chez les reflex. Pas de pb…

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén